Paul
St-Pierre
Plamondon

Biographie

Qui est

Paul St-Pierre Plamondon?

Paul St-Pierre Plamondon est un avocat, entrepreneur, chroniqueur télé et une personnalité politique québécoise. Il est né à Trois-Rivières et a 43 ans.

Son épouse Alexandra et lui sont parents d’une petite fille, Laurette, et nouvellement, d’un petit garçon, Maurice. Paul a étudié le droit civil et la common law à l’Université McGill ainsi que le droit international à l’Université de Lund eu Suède. Il détient également un MBA de la prestigieuse Université Oxford en Angleterre.

Membre du Barreau du Québec depuis 2003, il a été procureur à l’Assemblée permanente des droits de la personne à Sucre en Bolivie où il a poursuivi des membres de l’ancien gouvernement pour fraude et génocide. Paul a aussi été stagiaire au service des affaires juridiques de l’OTAN durant la guerre en Irak et a pratiqué comme avocat au sein de l’étude Stikeman Elliott. C’est dans le cadre de sa pratique dans ce grand cabinet que Paul a été impliqué dans les poursuites civiles découlant du scandale des commandites, expérience qui a contribué à lui ouvrir les yeux sur la réalité du Québec au sein du Canada. Sa carrière remarquée en droit l’a ensuite menée au développement du cabinet d’avocats Delegatus, où il occupa le poste de vice-président et avocat.

Actif au sein de la société civile pendant de nombreuses années, notamment comme auteur, chroniqueur télé et cofondateur du mouvement Génération d’idées, Paul se lance en politique en 2016 en créant les Orphelins politiques, mouvement qui regroupe les désabusés de la politique. Après plusieurs mois à y porter des idées de justice et du retour d’un État au service des gens, il constate que le Parti Québécois peut être le lieu de rassemblement de toutes celles et ceux qui ont le Québec à cœur et veulent travailler à son indépendance. Il se révèle comme candidat à la direction du Parti Québécois avec une campagne positive sous le slogan « Redonnons le Parti Québécois aux Québécois. À tous les Québécois. ». D’orphelin politique, il devient membre et militant du PQ.

Nommé conseiller spécial au chef suite à l’élection de Jean-François Lisée à la tête du parti, il sillonne le Québec pour rencontrer les Québécoises et les Québécois de moins de 35 ans, les personnes issues de la diversité et les gens d’affaires. Son rapport « Osez repenser le PQ » met les bases de grands changements que le Parti Québécois entreprendra lors de ses congrès de 2017 et de 2019.

Après avoir fait campagne comme candidat du PQ dans la circonscription de Prévost en 2018,  tout en étant porte-parole sur différents dossiers dans les médias nationaux, il retourne à la pratique du droit à titre d’avocat et de directeur exécutif des finances, des opérations et du développement au sein du cabinet Letellier Gosselin Duclos en Outaouais.

Aujourd’hui, Paul est de nouveau candidat à la direction du Parti Québécois. Face au nationalisme fédéraliste de la CAQ, à l’indépendantisme dénationalisé de QS et au multiculturalisme débridé et la culture du mensonge du PLQ, Paul veut diriger le Parti Québécois afin d’en faire le véhicule politique qui sera en mesure de porter les aspirations de la nation et de lancer un nouveau cycle politique qui mènera à l’indépendance du Québec. Il souhaite rassembler tous les courants d’indépendantistes, au premier chef les sociaux-démocrates et les nationalistes, au sein d’un même mouvement national.

Oui, j’appuie Paul St-Pierre Plamondon.